Jordanie : mon séjour à la Mer Morte

Que voir et faire à la Mer Morte – côté jordanien

 

La Mer Morte, on en a tous entendu parler : il paraît qu’on y flotte. Malgré les photos et récits d’expérience, on avait encore quelques doutes alors on a décidé d’aller vérifier par nous-même. Verdict : la réponse se cache quelque part dans cet article !

La Mer (est-elle) Morte ?

Si cet immense lac d’eau salée porte ce nom, c’est parce que sa teneur en sel est si forte (10 fois plus que l’océan !) qu’aucune espèce animale ne peut y vivre, hormis quelques bactéries. Cela n’empêche pas les touristes de venir y barboter, rarement plus d’une vingtaine de minutes d’affilée, pour profiter des bienfaits de ses sels minéraux. Que ce soit sur les plages de Jordanie, d’Israël ou de Cisjordanie, la routine est la même : on prend un petit bain et on se tartine ensuite de boue. Cela peut paraître étrange comme ça, mais c’est la méthode traditionnelle !

Là où ça se corse, c’est que la Mer Morte est sur le point de disparaître. Selon les études, si le niveau de l’eau continue à diminuer ainsi, la Mer Morte ne sera plus qu’un souvenir d’ici 2050 ! On y retournera pour marcher sur le lac asséché comme dans la Vallée de la Mort, mais plus pour y faire un petit plongeon. Alors on est bien contents d’avoir pu vivre cette expérience tant qu’il en est encore temps ! La baisse du niveau de la mer nous a particulièrement sauté aux yeux lorsque nous nous sommes rendus sur la plage de notre hôtel. On y voyait clairement les installations des années précédentes plusieurs dizaines de mètres au dessus du niveau actuel…

Que faire lors d’un séjour à la Mer Morte ?

Autant vous prévenir tout de suite, la Mer Morte n’est pas le coin le plus branché ou le plus dynamique de la Jordanie. En dehors des hôtels qui bordent la Mer Morte, il n’y a pas grand chose. Du coup, on pourrait croire qu’il n’y a pas grand chose à faire. Que nenni !

En prendre plein les yeux

Les amoureux de la nature et adeptes de beaux paysages trouveront facilement de quoi s’occuper. Pour faire simple, il suffit de rouler quelques kilomètres pour voir de nouveaux points de vue sur le lac. On aime bien jouer à ce jeu là avec Gaétan. Il roule jusqu’à ce que je hurle dise stop pour faire quelques photos, et on redémarre… jusqu’à ce que le soleil ne soit plus de la partie. Une activité au top !

Voici quelques lieux sympathiques que nous avons repérés lors de notre séjour à la Mer Morte.

-> Ma’In Street

Il s’agit de la route qui part sur la gauche après les complexes hôteliers, en descendant vers le sud. Elle serpente sur quelques kilomètres tout en grimpant fortement. Du coup, chaque virage offre une nouvelle perspective sur la Mer Morte, et je peux vous dire que c’est franchement joli ! Il est possible de s’arrêter sur le bas côté (quand il y en a un). Il n’y a pas énormément de passage sur cette route et la plupart des gens semblent également venir pour s’arrêter observer la vue, alors autant se faire plaisir ! La route mène justement à notre prochaine destination : le Dead Sea Panoramic Complex.

 

-> Dead Sea Panoramic Complex

Voici un complexe qui abrite un musée ainsi qu’un restaurant avec en toile de fond un point de vue grandiose sur la Mer Morte. Nous nous y sommes rendus pour observer le coucher du soleil et nous y avons passé un très bon moment. Bien que le temps ait été assez couvert, la luminosité était extraordinaire. Le site est idéalement placé pour profiter de la beauté des montagnes aux couleurs ocres et du soleil doré se reflettant sur l’eau figée de la Mer Morte. Seul bémol, l’entrée sur le parking coûte 2 JD par personne. C’est du vol, mais ça en vaut quand même la peine. Une fois que vous en avez pris plein les mirettes, appris tout ce que vous vouliez savoir sur la Mer Morte et cassé la croûte, vous pouvez repartir en empruntant la Ma’In street. Observez le paysage se métamorphoser avec les couleurs rose et bleutées du début de soirée, c’est un véritable spectacle. Pour vous dire, on a tellement aimé cette route qu’on y est même repassés le lendemain matin pour profiter encore d’une autre lumière.

Se baigner dans la Mer Morte (et se tartiner de boue)

La principale activité de la Mer Morte, c’est bien entendu la baignade ! Que vous alliez sur une plage publique ou sur une plage privée, vous pourrez goûter les joies de ce bain d’eau particulièrement salée. La seule différence, c’est que les plages privatisées vous donnent accès à une douche, qui est selon moi obligatoire si l’on ne veut pas détraquer sa peau.

Alors, est-ce qu’on flotte dans la Mer Morte ? Oui, et pas qu’un peu ! Si j’étais assez hésitante au début, j’ai très vite trouvé mon équilibre pour barboter sans peine et m’éloigner un peu du bord (et des touristes). Au bout de 10 minutes, on s’y sent tellement bien qu’on peine à imaginer que ça ne soit pas pareil dans toutes les mers. Le plus simple, c’est de se mettre sur le dos. Sinon, en faisant attention, on peut aussi se laisser porter sur le ventre. Perso, j’avais gardé mes lunettes de soleil, et j’ai bien fait vu que j’ai eu des gouttes d’eau dessus (oui bon, j’avoue que j’ai essayé de faire des acrobaties pour les photos :p ). Autre point d’attention : si vous avez des blessures comme une griffe ou une ampoule, préparez vous psychologiquement à ce que ça pique !

On sent finalement assez vite le sel qui attaque la peau donc, au bout de 15-20 minutes, il est déjà temps de sortir. Là, on prend une bonne douche pour se débarrasser de tout ce sel, et on va s’enduire de boue. Elle est chaude à souhait et s’étale bien sur le corps…Mmmmh voici une cure aux extraits minéraux qui va rendre notre peau toute douce (et un peu orange aussi, mais bon, ça ne dure que quelques jours :p)

Que faire à la mer Morte : en route vers le sud

La Mer Morte fait pas loin de 100 km de long. Alors quand on dit qu’on va à la Mer Morte en Jordanie, cela signifie en général qu’on se rend dans la zone hôtelière qui est située tout au nord du lac. Il est possible de longer la mer jusqu’à son extrémité sud pour profiter des paysages, et de quelques autres activités « inmanquables » lors d’un séjour en Jordanie.

 

Le canyon du Wadi Mujib

Il est possible de faire de belles randonnées dans ce profond canyon. Certaines se font avec guide, d’autres sans, dans l’eau, ou encore au sec. Vous trouverez plus d’informations sur le site Wild Jordan. Les randonnées immergées ne sont pas accessibles en hiver. Comme nous y étions en mars, nous ne pouvions donc pas tester l’aventure. Mais nous avons demandé à l’accueil de passer pour prendre quelques photos et cela n’a pas posé de problème. A peine entrés dans le canyon, nous avons senti une incroyable fraîcheur, particulièrement agréable, même en hiver ! Le site semble vraiment magnifique, je pense que les randonnées doivent être très sympas. Je compte sur vous pour me raconter !

La Jordan Valley Highway

J’ai beaucoup apprécié la route qui longe la Mer Morte. Elle réserve également de belles surprises. Je pense notamment à un spot situé 1 kilomètre après le canyon du Wadi Mujib, et qui offre un magnifique point de vue sur une palmeraie. En tant que grande amoureuse de palmiers, j’attendais avec impatience de trouver l’endroit idéal avec un palmier devant la Mer Morte. Et bien j’ai été sacrément gâtée, car les palmiers étaient tellement nombreux que je pouvais même pas les compter !

 

Al-Tafilah Highway

C’est pour moi l’une des plus belles routes que nous ayons empruntées en Jordanie. Tous ceux qui souhaitent se rendre à Pétra depuis la Mer Morte pourront découvrir cette petite merveille. Au programme : du désert et des montagnes à perte de vue, parfois entrecoupés d’un oasis dont la couleur verte semble venir d’un autre monde. Je ne saurai dire combien de pauses nous avons du faire pour combler mon besoin d’immortaliser ces fabuleuses images, mais les doigts d’une main ne suffiraient pas pour compter ! La Jordanie dans toute sa splendeur, avec une route sans âme qui vive, et des paysages aussi beaux que variés ! Qu’est-ce que j’aime ce pays !

Infos pratiques

-> Comment se rendre à la Mer Morte ?

La Mer Morte est très facilement accessible puisqu’elle n’est située qu’à 60 km d’Amman, où se trouve l’aéroport international. Les bus de la compagnie Jett partent de la gare routière tous les jours (Trajet 7 JD). Si vous êtes en voiture, je vous conseille de partir de la charmante Madaba. Il est possible en une journée de faire une excursion pour visiter le Mont Nébo, Béthanie, et arriver à la Mer Morte dans l’après-midi.

-> Où dormir à la Mer Morte ?

Les logements proposés près de la Mer Morte sont majoritairement plus chers que dans le reste du pays. C’est en effet là que se sont installées les chaînes d’hôtel de luxe comme le Hilton ou le Crowne Plaza. Toutefois, la pénurie de touristes ainsi que la basse saison nous ont permis d’obtenir une belle chambre (surclassée) dans un hôtel luxueux donnant directement sur la plage : le Dead Sea Spa Hotel. L’avantage, c’est que l’accès à la plage et à la cure de boue sont compris dans le tarif de la nuit d’hôtel.

-> Comment se rendre à la plage de la Mer Morte ?

On n’accède pas au rivage de la Mer Morte sans y laisser quelques dinars jordaniens. Seule une plage située un peu avant le canyon du Wadi Mujib est accessible gratuitement, mais vous n’aurez pas d’eau douce pour vous rincer. Je vous le déconseille vivement ! Le plus simple est d’accéder à la plage de l’hôtel où vous logez. C’est l’option la plus confortable, mais aussi la plus chère. Sinon, vous pouvez choisir de loger à Madaba, et de faire une excursion à la journée en payant simplement votre accès à la plage. Les prix varient de 10 JD à 50 JD par personne pour les hôtels de luxe. Et la boue n’est pas toujours comprise dans le prix. Bref, faites votre petit calcul avant de venir car, en basse saison, ce n’est pas forcément plus cher de prendre un hôtel sur place !

Prochaine étape de ce roadtrip en Jordanie : Pétra  (l’article est en cours de préparation, patience !)

 


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter ! 


 

Articles sur le même thème

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *