Pourquoi voyager ?!

pourquoi voyager

Mais pourquoi est-ce qu’on s’embête à voyager ?

Il arrive des fois où on se demande pourquoi voyager :

  • Ça coute cher.
  • Ça pose toujours le même problème : qu’est-ce qu’on va bien faire de la rouquine ?pourquoi voyager
  • Ça laisse la maison ouverte aux cambrioleurs.
  • C’est fatiguant.
  • C’est inconfortable : tu peux faire une croix sur ton lit douillet, ta belle et grande douche avec un pommeau et de la pression, tes repas sains et équilibrés, ta maison tranquille.
  • Bonjour la pile de lessive après tout ça.
  • Ça laisse présager beaucoup de boulot au retour : bonjour, j’ai pris 10 000 photos en RAW et je vais toutes les traiter !
  • C’est l’assurance de déprimer après : c’est quoi ce boulot …. Pourquoi je suis pas tout le temps en vacances ?!
  • Quand tu reviens, le chat te regarde de travers et te râle dessus pendant une, voire deux semaines.
  • Ne parlons même pas des plantes, tu peines à imaginer qu’elles aient pu ressembler à quelque chose un jour

 

Oui mais, y’a pas que ça !

En vérité, si on voyage, c’est parce que, à côté de ça, il y a mille et une raisons d’aimer voyager.

Voyager, c’est respirer une bouffée d’oxygène. Je travaille pour voyager. Si on me propose plus d’argent mais pas de temps pour partir, je demanderai : mais pour quoi faire ?!pourquoi voyager

Voyager, c’est s’ouvrir au monde. Même si l’information n’a jamais été aussi accessible qu’aujourd’hui, notre connaissance du monde reste superficielle si on n’expérimente pas. Quand on voyage, on part à la rencontre d’autres peuples, d’autres cultures et d’autres façon de vivre et, pour ça, il faut s’ouvrir.pourquoi voyager

Voyager, c’est apprendre à se connaître. C’est sortir de sa zone de confort et de ses habitudes. Quelle meilleure occasion pour voir de quoi on est capable ?!pourquoi voyager

Voyager, c’est envoyer le matérialisme valser. A force de voyage, on finit par apprendre à se contenter de l’essentiel. Les marques laissent place à la praticité. Peu importe si on ne ressemble pas à un top model, ou si l’on n’a pas le matériel dernier cri. Ce qui compte, c’est d’avoir avec soit l’essentiel pour voyager.

Voyager, c’est partager. Partager un verre ou un repas avec quelqu’un rencontré à l’étranger, un gel douche avec quelqu’un qu’on n’a jamais vu et qu’on ne reverra peut-être jamais. Partager son expérience sur place ou plus tard, via un blog de voyage, ou encore partager ses histoires drôles ou ses boulettes. Le voyage est une histoire de partage, et cela nous rend riche.pourquoi voyager

Voyager, c’est apprendre à regarder la vie d’un autre manière. Apprendre à se poser quelques minutes et observer le monde. Penser à ces milliards de personnes qui mènent une vie si différente de la nôtre. Oser regarder sa propre vie de manière objective en réalisant la chance que l’on a.pourquoi voyager

Voyager, c’est apprendre la débrouillardise. Si tu n’es pas naturellement du genre Mc Giver, tu apprends vite à le devenir. Une vis de la monture des lunettes s’est fait la malle ? Va pour une réparation avec du fil et une aiguille. La tente est encore trempée de la rosée du matin et on ne la ressortira plus avant un mois ? Va pour un séchage rapide en plein soleil sur le toit de la voiture pendant la pause de midi.pourquoi voyager

Voyager, c’est grandir. J’ai la sensation de revenir grandie de chaque voyage, comme si j’avais fait un pas de plus sur le chemin de la sagesse. Tout ce que j’apprends en voyage participe à mon cheminement intérieur.pourquoi voyager

Voyager, c’est construire des cordes à son arc. Je ne sais pas si je me serais mise à la photo si je n’avais jamais voyagé. La vidéo ? encore moins ! Et le blogging, n’en parlons même pas. Le voyage a, de manière indirecte, éveillé ma curiosité et m’a poussée à développer de nouvelles compétences.

Voyager, c’est s’assurer d’avoir des étoiles plein les yeux pour le reste de sa vie.pourquoi voyager

Je ne voyage pas pour les autres, je ne participe pas au concours de celui qui a visité le plus de pays ou de celui qui va le plus « en dehors des sentiers battus ». Je voyage pour moi et moi seule. Je profite des opportunités car, sentiers battus ou pas, le monde te réserve toujours de jolies surprises, il suffit de savoir regarder.

Et vous, pourquoi voyagez-vous ?

 


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Articles sur le même thème

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *