Manger sain, manger bien, manger japonais

cuisine japonaise

L’art de manger au Japon

S’il fallait comparer la nourriture japonaise à une discipline, celle-ci serait sans aucun doute de nature artistique. La richesse des goûts disséminés dans les plats, la beauté et le raffinement de leur présentation nous laissent difficilement indifférents.

Manger japonais, c’est accepter de s’immerger dans une culture qui s’avère être bien éloignée de la nôtre. Mais, pour être honnête, on est très rapidement conquis par les saveurs envoutantes des plats.

Soucieux de vivre en harmonie avec la nature, les japonais s’adaptent au rythme des saisons et cela se ressent également dans leurs menus. Mais il faut rester suffisamment longtemps au Japon pour s’en rendre compte.

Il est très facile de bien manger au Japon. Les supermarchés possèdent d’immenses rayons remplis de plats préparés en tous genre. A base de riz ou de nouilles, ils sont agrémentés de petits légumes, de viande ou de poisson, le tout pour une bouchée de pain. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer en voyant la morphologie des japonais, ceux-ci mangent beaucoup d’aliments frits : des beignets de légumes, de poulet ou de poisson, il y en a pour tous les goûts !

 

Les sushis

Bien évidemment, qui pense nourriture japonaise pense automatiquement Sushi. C’est en effet l’un des plats japonais les plus répandus dans le reste du monde, et il a déjà fait des millions d’adeptes. C’est donc un passage obligatoire lors de votre séjour au pays du soleil levant. Si la qualité de ces petits plats dépend en grande partie(en Europe comsushi Kyoto - manger au Japonme partout ailleurs) de la fraicheur du poisson, l’avantage indéniable des restaurants japonais est leur large (voire très large) éventail de choix. Vous y trouverez des sushis et des makis les plus divers et variés.

Le plus simple est sans aucun doute de se rendre dans un restaurant où les assiettes tournent sur un tapis roulant. Cela permet de tenter des expériences et de goûter un assortiment. Le prix est calculé par rapport au nombre d’assiettes prises, et même en en ayant une petite montagne à côté de soi, cela reste bien moins cher qu’en Europe alors régalez-vous !

Si vous souhaitez déguster des sushi ultra frais, rendez-vous à un comptoir à sushi du fameux marché au poisson Tsukiji à Tokyo, ils ne sont pas donnés, mais il parait que cela vaut vraiment le détour. Manque de chance, nous n’avons pas eu ce plaisir car le jour où nous y sommes allés était férié : c’était la fête des personnes âgées…

manger japonais

Les ramen

La plupart des restaurants japonais sont spécialisés dans un type de plats. Ainsi, certains n’affichent que des des ramen à leur carte. Ce plat de nouilles typiquement japonais est cuisiné à toutes les sauces et se trouve dans l’ensemble du pays. C’est l’un des plats les moins chers et vous apprendrez vite à les manger à la japonaise, c’est-à-dire en faisant le plus de bruit possible avec sa bouche. Les ramen sont toujours servis tellement chaudes que c’est en effet la seule solution pour éviter de se brûler.

Les okonomiyakis

L’okonomiyaki est certainement ma plus belle découverte culinaire au Japon. Certains la décrivent comme « une espèce de pizza » mais cela s’apparente en réalité bien plus à une galette. Le principe est simple, on vous apporte d’abord votre viande ou votre poisson à faire vous-mêOkonomiyaki Tokyo - manger au Japonme revenir sur la plaque chauffante intégrée à la table. Une fois cuits, vous devez les mélanger avec des céréales, du chou, parfois de nouilles, et un œuf. Vous placez ensuite votre galette sur la plaque pour qu’elle cuise. L’étape déterminante est sans aucun doute le retourné de galette mais, avec un peu d’entrainement, cela passe comme une lettre à la poste. Avant de déguster votre chef d’œuvre, il faut encore y ajouter du poisson séché et de la sauce afin que le plat soit vraiment parfait.

Il arrive parfois que certains restaurateurs préparent eux-mêmes l’okonomiyaki et vous le servent ainsi, mais rassurez-vous, c’est toujours un régal !

 

Les pâtisseries

Le meilleur pour la fin…il serait en effet assez difficile de passer à côté des spécialités sucrées que le Japon peut nous offrir. Personnellement, j’ai totalement craqué sur les Mochi, délicieuses petites boules de pâte de riz, fourrées selon votre envie du jour : haricots rouges, pêche, châtaignes et bien d’autres encore. Attention aux addict du sucre, ces délicieuses petites choses se mangent très facilement!

Le Momiji manju, une spécialité de la région d’Hiroshima, est également un délicieux petit gâteau fourré aux haricots rouges. Vous en trouverez facilement à côté de la gare, dans de petites boutiques spécialisées qui les confectionnent et les font cuire devant vous…à ne pas rater!

 

Vous avez aimé cet article ? Alors jetez un oeil aux photos du japon !

 


Ne manquez pas le prochain article de Manekitravel, abonnez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.