Photo de voyage : mes 3 techniques préférées

photo de voyage technique

Ces photos que je veux absolument faire lors d’un voyage

Quand je pars en voyage, j’anticipe toujours le type de photos que je vais pouvoir faire dans le pays où je vais. Ai-je tout le matériel ? Dois-je m’en procurer, dois-je me renseigner sur une technique que je ne maitrise pas encore toute à fait ? Il est important de se poser toutes ces questions avant de partir car il est rare de pouvoir trouver le matériel sur place, et ce serait dommage de rater la photo du siècle par manque d’anticipation.

Outre mon matériel de base que je transporte presque systématiquement, je dois parfois emprunter ou louer du matériel.

Mais lors de chaque voyage, j’emporte toujours le matériel qui me permet de réaliser mes 3 techniques photo préférées.

 

L’étoile

C’est mon nouveau petit plaisir depuis cet été, profiter du soleil pour créer cette effet étoile lorsque la scène s’y prête. Pour cela, rien de plus simple puisque vous n’avez même pas besoin de matériel particulier.

Comment faire ?
Il vous faut simplement réduire au maximum l’ouverture de votre diaphragme (f20 par exemple), tout en adaptant votre vitesse pour pallier la manque de luminosité. Shootez en RAW pour pouvoir récupérer les informations car votre image risque d’être assez sombre si vous voulez une belle étoile.
J’adore faire cette étoile mais il faut vraiment être sur d’avoir un capteur bien propre, car cela accentue la visibilité des poussières. Même si Lightroom permet de nettoyer ces poussières en post-traitement, cela fait perdre pas mal de temps.

 

Le time lapse

Sa finalité dépasse le cadre de la photo mais vous vous y plongerez nécessairement si vous faites un peu de vidéo. Prendre des photos d’un coucher de soleil dans la mer, c’est bien. Mais pouvoir capturer l’intégralité du coucher de soleil avec l’aller retour incessant des vagues, c’est encore mieux !

Ce qu’il vous faut :

  • Une télécommande avec intervallomètre, à moins que votre boîtier ne dispose de la fonction Time lapse.
  • Un trépied, indispensable pour que l’image soit fixe pour toute la durée du time lapse. Choisissez bien l’endroit où vous installez votre trépied afin d’éviter que les gens passent devant ou trébuchent dessus.
  • Une carte SD vierge et une batterie chargée à bloc.
  • Un logiciel de traitement photo ou vidéo pour en faire une courte vidéo (Photoshop, Adobe Première Pro).

Comment faire ?

Une fois votre trépied et votre appareil installé, faites la mise au point manuellement. Cela vous évitera que l’appareil refasse une mauvaise mise au point automatiquement une fois le time lapse lancé. Réglez les ISO bas pour conserver une bonne qualité et shootez en RAW. Pour déterminer l’intervalle entre chaque prise de vue, il faut s’adapter à la vitesse du sujet (compter entre 3 et 6 secondes pour un coucher de soleil, moins pour le trafic des voitures). Lancez le time lapse, admirez les premiers clichés pour être sur que vos réglages sont bons, et allez boire un verre en admirant la vue !

 

L’effet filé ou eau calme

J’adore les vues avec de l’eau : cascade, mer, lac, etc. Pourtant, les photos ne reflètent pas toujours la beauté de la scène. L’une de mes techniques préférées est donc d’employer un filtre à densité neutre (ND) pour créer ce fameux effet filé. Avec de l’entrainement et une bonne connaissance de votre matériel, vous connaîtrez petit à petit les réglages à adopter en fonction de la lumière.

Le filtre vous permet d’assombrir la scène pour vous permettre de diminuer la vitesse et ainsi d’avoir un temps de pose vraiment long, ce qui va avoir pour effet de lisser l’eau.

Ce qu’il vous faut :

  • Un filtre ND
  • Un trépied
  • Une télécommande pour les temps de pose de plus de 30 secondes (car au-delà vous passez en mode BULB et il vous faut manipuler l’appareil, ce qui risque d’engendrer un flou de bougé).
  • Un peu de patience et de bidouillage

Comment faire ?

Installez votre appareil et votre trépied, vissez le filtre sur votre objectif. En fonction de la densité de votre filtre, modifiez votre ouverture et votre vitesse manuellement pour avoir une petite ouverture et un long temps de pose. On parle en dizaines de secondes, d’où l’intérêt du trépied. Faites plusieurs tentatives pour être sur d’avoir un cliché qui vous conviendra en postproduction.

photo de voyage tecnhique

 

 

Et vous, quelles sont vos techniques favorites ?

 


Ne manquez pas les nouveautés de Manekitravel, abonnez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

3 commentaires

  • Tres sympa tes techniques.
    Des trucs que j’aime bien faire egalement
    – Les panoramas : verrouillage d’expo et d’AF, 1 voir 2 lignes de clichés
    – le HDR leger pour les scenes a contre jour : bracketing sur 3 ou 5 images
    – les effets de filé : ça necessite un peu d’habitude

    • Ah oui Patrick tu as tout à fait raison ! Vu le nombre de panos que je fais, j’aurais également pu en parler en effet 😉 J’opte plus souvent pour le HDR à 3 images, j’ai l’impression que mon pc va m’abandonner à chaque fois que j’en traite un alors avec 5, je n’ose imaginer ! :p

  • Je découvre votre article au hasard en passant 🙂
    Sympas et plutot faciles de mise en oeuvre vos techniques.
    Suivant la situation, j’aime bien le tilt-shift aussi, et le gif « partiellement animé » (la photo est fixe mais seul un objet bouge)…

    Et si vous « galerez » avec le traitement des panoramiques, quand il s’agit d’un 3/4 images, je le traite directement avec l’outil integré de LR. Au-dessus (à partir de 5), j’exporte tout en tiff dans un repertoire et traite l’assemblage avec hugin , un must have 😉 Et reintègre le pano dans lightroom…
    Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *