Conseils pour préparer un safari en Afrique

Safari au parc Chobe - safari en Afrique

Safari en Afrique : ce qu’il faut savoir

Un safari en Afrique, on l’imagine, on en rêve, mais comment ça se passe en vrai ? Quels vêtements porter ? Quel matériel photo choisir ? Je me suis posée toutes ces questions avant de partir à l’aventure au Zimbabwe, au Botswana et en Afrique du Sud. A mon tour de vous donner mes conseils pour préparer au mieux votre safari en Afrique.

Comment se passe un safari en Afrique ?

On ne peut jamais savoir à quoi un safari va ressembler, ni prévoir quels animaux on va croiser. Eh oui, un safari, ce n’est pas comme une balade au zoo, on ne connaît pas l’emplacement exact des animaux. Les rangers ont bien entendu des informations qui les aiguillent pour aller dans une direction plutôt qu’une autre mais, soyons honnête, la chance joue un grand rôle.

Pour optimiser ses chances de voir des animaux, mieux vaut partir très tôt le matin, ou en fin d’après-midi. Ce sont pendant ces heures fraîches que les animaux sortent le plus. A midi, ils font la sieste dans un buisson, et vous devriez en faire de même. (A choisir, optez plutôt pour le hamac d’ailleurs).

Les différents types de safari

Il y a plusieurs manières de faire un safari. Selon les goûts de chacun, il est donc possible de se faire plaisir et d’approcher les animaux sauvages de différentes manières.

  • Le safari à pieds (bush walk) est une expérience vraiment très intéressante. Commencer un safari à pieds de nuit et voir le soleil se lever… c’est unique ! C’est une belle manière d’entrer en contact avec la nature. En marchant ainsi, on ressent vraiment plus de choses. Il faut faire attention où l’on met les pieds, ne pas se prendre dans les branches aussi mauvaises que des barbelés… Néanmoins, autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas le type de safari qui permet de voir le plus d’animaux. Observer un éléphant, oui mais de loin uniquement, on tient à notre vie ! Par contre, si vous aimez les petites bêtes (araignées, crickets géants, mini tortues), vous serez servis ! J’ai un magnifique souvenir d’un safari à pieds dans le delta de l’Okavango. Nous avons assisté à une course de zèbres qui me fait encore frissonner aujourd’hui quand j’y repense !Safari en Afrique
  • Le safari en 4 x 4 (game drive) est l’un des plus communs. Concrètement, on regroupe une dizaine de personnes à l’arrière d’un 4 x 4, et on file sur les pistes des réserves. C’est assez génial, car on peut ainsi voir énormément d’animaux, et parfois de très (très) près ! Les rangers ont des yeux de rapaces et sont capables de repérer la moindre petite bête à des distances surréalistes. C’est bluffant !Safari au parc Chobe - safari en Afrique
  • Le safari en voiture, par ses propres moyens est une superbe manière de visiter en étant au calme. On va où on veut, on s’arrête quand on veut dès que le besoin s’en fait sentir. Pour prendre des photos par exemple. Mais si on n’est pas formé pour repérer les animaux, il n’y a pas grand chose à prendre en photo ! Il n’est pas non plus possible de faire un safari seul dans tous les parcs, cela reste exceptionnel comme au Kruger.

 

  • Le safari en bateau (game cruise) est également une expérience formidable. Je garde des souvenirs exceptionnels des deux game cruise que j’ai eu l’occasion de faire. C’est l’occasion de voir des hippopotames qu’on préférerait ne pas approcher autrement. Si on est chanceux, on peut aussi voir de nombreux autres animaux venir s’abreuver et se rafraîchir en fin de journée. Nous avons ainsi eu la chance de voir plusieurs familles éléphants au Botswana, c’était formidable.Safari au parc Chobe - safari en Afrique

Attentes vs Réalité

Si vous partez en safari, attendez vous à voir des choses exceptionnelles car ça sera le cas. Par contre, si vous voulez spécifiquement voir un animal, sachez qu’il vous faudra de la chance ! Mon gros regret de safari, c’est de ne pas avoir pu m’arrêter quand je le souhaitais pour prendre des photos. Je ne suis pas habituée à voyager en groupe et j’ai ressenti énormément de frustration. Je rentre tout de même avec des photos qui me rappellent ces magnifiques souvenirs.

Dans la valise

Les indispensables d’un safari

Même si ça peut paraître évident, voici un petit récap du matériel indispensable :

  • Chapeau
  • Crème solaire
  • Bouteille thermos
  • Petit sac à dos
  • Lunettes de soleil
  • Matériel photo et vidéo

Avec ça, vous êtes paré pour profiter de votre safari à 100 % et revenir avec des étoiles plein les yeux !

Quels vêtements porter pour un safari en Afrique ?

En fonction du safari, le type de vêtement peut varier. De manière générale, on évite bien entendu les couleurs vives. A part si vous voulez voir un éléphant de près, alors portez du rouge, vous aurez ainsi l’assurance de voir le dessous de ses pattes ! Un souvenir dont on ne se remet pas 😉 Privilégiez donc plutôt les couleurs neutres : noir, kaki, beige. Le but, c’est de ne pas se faire repérer par les animaux plus vite que prévu.Safari en Afrique

Si vous faites un safari à pieds, prévoyez des vêtements longs (pantalon et t-shirt) et des chaussures fermées car vous croiserez des bestioles et des plantes qu’on a habituellement pas envie d’approcher !

Dernier point à prévoir : un chapeau. Le soleil tape fort et, on ne s’en rend pas toujours compte avec le vent mais la tête chauffe vite. Attention aux casquettes, elles s’envolent si la jeep roule vite. D’ailleurs, si vous trouvez une casquette grise Adidas au Kruger, vous pourrez la renvoyer à Gaétan 😉

Quel équipement photo prévoir pour un safari en Afrique ?

C’est la grosse question qui m’a taraudée avant mon voyage. Quel matériel photo embarquer ?
L’idéal, c’est d’avoir du matériel polyvalent. C’est-à-dire du matériel vous permettant aussi bien de prendre des photos de l’éléphant qui est à 3 mètres de vous que du lion qui fait sa sieste à 50 mètres.

Avec mon Sony alpha 7 II et mon 24-70 f2.8, j’étais très bien équipée pour prendre de belles photos de paysages, et des animaux de près. Seulement, que faire pour les animaux plus éloignés, et les gros plans ? J’ai bien un 70-200 f3.5 manuel, mais même 200mm, ça n’est pas encore suffisant quand Safari en Afriquel’animal est vraiment loin. J’ai bien pensé louer un gros caillou genre 400mm, mais j’ai eu peur du poids, de l’encombrement, et de la poussière. En effet, c’est l’un des gros inconvénients d’un appareil hybride, il n’y a pas de miroir pour protéger le capteur quand on change de lentille. Alors changer sur une piste poussiéreuse, ça ne me semblait vraiment pas idéal. Rester avec un 400mm sur le boîtier tout le temps non plus.

Ma solution ? Un deuxième appareil, bridge. Les bridges, ce sont ces apn avec un zoom de dingue, mais qui ne prend pas de place. Évidemment, la qualité n’est pas la même car le capteur est beaucoup plus petit. Mais, franchement, je n’ai pas regretté une seule seconde. J’ai ainsi pu me balader avec mes 2 appareils autour du cou sans souffrir de leur poids, et j’ai pu prendre absolument toutes les photos que je voulais, grâce à une plage focale allant de 24 à 470 mm.

 

 

Retrouvez également mon article : quel appareil photo choisir pour voyager.

Envie de voir plus de photos d’Afrique ? C’est par ici !

 


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Articles sur le même thème

Un commentaire

  • Je compte bien aller faire un petit tour sur vos traces afin de retrouver la casquette Adidas de Gaetan.Il ne me reste qu’à paramétrer le GPS.
    Récit et photos toujours fantastiques!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *