Promenade dans la jolie cité de Nikko

Visiter Nikko

La ville de Nikko recèle de jolis temples inscrits au patrimoine de l’UNESCO, cachés dans la forêt. Une belle opportunité pour échapper à la cohue de Tokyo le temps d’une journée. J’ai beaucoup aimé découvrir cette charmante petite ville, même si elle attire beaucoup de monde. Le tout est de savoir prendre les chemins désertés des touristes, oser se perdre dans les petites rues et demander son chemin aux japonais qui vous regarderont le sourire au lèvre, en vous disant oui-oui, peut importe la question posée.

Comment aller à Nikko ?

Située au nord de Tokyo, Nikko est facilement accessible en train. Les détenteurs du JR Pass n’ont qu’à prendre le shinkansen jusqu’à Utsunomiya puis le train ordinaire jusqu’à Nikko. Cela prend un peu moins de 2h.

Nikko

Que voir à Nikko ?

La ville n’est vraiment pas très grande et il est difficile d’échapper aux groupes de touristes mais les temples de Nikko sont extraordinaires, d’un tout autre style que tous les temples que j’ai pu voir durant mon séjour au Japon.

En sortant de la gare, la route qui mène aux temples passe devant le pont sacré, un très beau pont rouge surplombant le Daiya-gawa. Vous avez la possibilité de le traverser moyennant 300 yens, ou de prendre des photos du paysage depuis le pont qui se situe à quelques 150 mètres, et c’est gratuit.

Nikko

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le complexe du Tosho-gu est l’attraction principale de la ville, celle qui attire chaque jour tout ce beau monde. Composé de constructions plus colorées les unes que les autres, il est agréable de déambuler entre chaque bâtiment de ce temple et d’en observer les détails : éléphants fantaisistes, allégories du principe bouddhique Tendai représenté par 3 singes : « Je n’entends pas le mal, je ne dis pas le mal, je ne vois pas le mal ».

Nikko
Dommage qu’il faille parfois jouer des coudes pour passer, ça a tendance à estomper la spiritualité du lieu.

Vous passerez également par le Honji-dô, un magnifique pavillon célèbre pour son plafond orné d’un dragon. L’acoustique y est telle que lorsque les moines frappent deux bouts de bois en dessous de la gueule du dragon, il est possible d’entendre son rugissement. Oui, nous avons entendu le dragon rugir… sacrée expérience, ou expérience sacrée, je ne suis pas encore sure !

En vous promenant entre les autres pavillons, vous ferez certainement la queue, sans vous en rendre compte, pour observer la sculpture en bois d’un chat endormi… je ne ferai pas plus de commentaires.

Nikko

 

Voici quelques images de ces impressionnantes constructions :

Pour pleinement jouir de la beauté et de la spiritualité de Nikko, n’hésitez pas à marcher pour atteindre les petits temples délaissés par les groupes de touristes :

  • Le Takino-jinja est accessible par un chemin en pierre. Une belle petite promenade d’une vingtaine de minutes. La coutume veut que vous tentiez de lancer trois pierres dans le petit trou du torii avant d’entrer.

 

bonnes adresses1bonnes adresses2   Hippari DakkoCe petit restaurant sert de délicieux plats. Mention spéciale pour leurs brochettes de boules de poulets…Un pur régal, et une gentillesse extrême ! Les murs du restaurants sont tapissés de lettres et de cartes de voyageurs provenant du monde entier, de quoi assurer la lecture durant le repas !
Adresse : 1011 Kamihatsu-ishimachiNikko

Ne manquez pas le prochain article de Manekitravel, abonnez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.