De Tupiza au salar d’Uyuni, 4 jours d’aventure dans le sud bolivien

salar d'Uyuni - Bolivie

Un tour en 4×4 au salar d’Uyuni

Le salar d’Uyuni, c’est l’un des points d’orgue d’un voyage en Bolivie, mais également le rêve de beaucoup de voyageurs. Il faut avouer qu’il est assez unique en son genre ce salar. C’est le plus grand désert du sel du monde, et il est perché à 3600 mètres d’altitude.

Mais ce qui fait l’attrait de cette région, ce sont également les paysages incroyables du sud du Lipez avec ses lagunes colorées, ses volcans aux sommets enneigés et ses plaines à n’en plus finir. Avec de si bons arguments de vente, pas étonnant que les touristes du monde entier se pressent pour venir observer ce spectacle de la nature. Nous n’avons pas échappé à la règle et c’est même là que nous avons fait nos premiers pas en Bolivie.

4 jours pour découvrir le salar d’Uyuni

Tupiza, point de départ de l’aventure

Arrivant du nord de l’Argentine, il était logique que nous partions faire ce tour depuis Tupiza. C’était aussi un choix délibéré. La plupart des touristes viennent du nord du pays et font donc ce tour en 3 jours, depuis la ville d’Uyuni. Afin d’éviter ce flot touristique ainsi que les agences à la réputation plus que négative, nous avions décidé de passer par Tupiza pour trouver une agence de confiance. Il faut savoir que les 4×4 partent avec 6 personnes en plus du chauffeur depuis Uyuni. Il vaut mieux prier pour que certains aient de toutes petites jambes car les places du coffre ne sont vraiment pas très grandes et il y a de longues heures de route pendant trois jours. Les histoires de chauffeurs alcoolisés et d’agences peu soucieuses du bien-être de leurs clients nous ont également convaincus de passer par Tupiza.

Nous avons eu la chance de rencontrer nos compagnons de route en traversant la frontière Argentine – Bolivie. Cela nous a facilité la tâche puisque nous pouvions ainsi remplir un 4×4 rien qu’à nous. Il nous a donc suffi de faire le tour de quelques agences avant de choisir celle qui nous inspirait le plus. Notre choix s’est porté sur Alejandro Adventure. Ce sont eux qui nous ont semblés les plus transparents par rapport au programme, au détail des prix, et au choix des logements. Nous avons donc rapidement réservé pour partir le surlendemain. Entre temps, nous avons également fait appel à leurs services pour partir faire une promenade à cheval. Les environs de Tupiza sont absolument magnifiques et il aurait été dommage de rater ça !

salar d'Uyuni - Bolivie

Salar d’Uyuni – Jour 1

Bye Bye Tupiza

C’est avec le bon petit-déjeuner de l’hôtel dans le ventre que nous marchons les quelques mètres qui nous séparent de l’agence d’Alejandro. Le 4×4 est presque prêt, il n’y a plus qu’à installer nos sacs sur le toit avant de nous mettre en route. Alejandro, qui est également au point de rendez-vous, nous informe que des chutes de neige de la nuit passée rendent les routes dangereuses. Pour cette raison, nous resteront groupés avec deux autres 4×4 afin de pouvoir nous sortir de toute situation. Ça ne nous fait pas sauter de joie mais nous ne sommes pas non plus mécontents de savoir qu’on ne restera pas bloqués une nuit dans un ravin en cas de pépin.

La fine équipe

On fait connaissance avec Edwin, notre guide ainsi que notre cuisinière, Christina, qui gagnera le prix de la discrétion à l’issue de ce séjour. Après ce qui me semble être 20 minutes seulement, nous faisons déjà un premier arrêt. (C’est le deuxième en vrai, on avait déjà fait une pause pour récupérer le pain). On se trouve nez à nez avec un canyon aux roches rouges et jaunes, sublimé par une lumière incroyable. Le soleil perce des nuages noirs menaçants et illumine le canyon de temps à autres.

Cela ne fait même pas une heure que l’on est partis et je suis déjà ravie… on peut dire que ça commence bien ! On ne se doute pas encore que la météo va venir légèrement perturber nos plans pour ces 4 prochains jours. Pourtant, assez rapidement, les essuie-glaces viennent balayer la neige qui s’abat sur le pare-brise. Ce n’est pas un peu de neige qui peut effacer le sourire qui se dessine sur nous visages. Nous sommes tous tellement heureux de pouvoir vivre cette aventure !

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - BolivieQuand la neige s’en mêle

Notre deuxième arrêt se fait sous la neige mais les formations rocheuses de la Cuidad del Encanto qui se dressent devant nous n’en sont que plus impressionnantes.

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

C’est plus loin sur la route, lorsque nous devons faire demi-tour à cause d’un col à 5000 m fermé, et après quelques glissades bien sympathiques sur la piste, que nous commençons à comprendre. La première chose, c’est que les pneus arrières de notre 4×4 sont complètement lisses. On se dit alors qu’ Alejandro avait vraiment bien fait de nous faire partir avec les autres.

La deuxième chose, c’est qu’une partie du tour risque de nous passer sous le nez. Et effet, ça ne manque pas, les guides nous annoncent le soir même que la réserve des lagunes est fermée, et que nous ne pourrons par conséquent pas voir les lagunas colorada, verde, ou encore les geysers. C’est un vrai coup dur pour nous car ce sont des paysages absolument uniques que nous attendions tous avec impatience. Mais s’il y a bien une chose sur laquelle nous n’avons pas de prise, c’est bien la météo.

Heureusement, l’ambiance générale est vraiment bonne et nous nous entendons très bien avec les 11 autres voyageurs avec qui nous jouons aux cartes et buvons du thé à la coca à longueur de soirée. La coca, c’est parait-il très bon pour lutter contre le mal d’altitude, alors on s’en donne à cœur joie.

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

Salar d’Uyuni – Jour 2

Réveil blanc

Notre première nuit à San Pablo de Lipez aura été à la fraîche. Au réveil, les environs sont recouverts d’un beau et frais manteau blanc. Nos cerveaux s’emmêlent un peu les pinceaux. Nous étions partis pour voir des lagunes et un salar, et à la place de cela on se retrouve au ski, c’est à n’y rien comprendre !

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

Mauvaise nouvelle

On démarre la journée avec un petit-déjeuner de roi avant d’apprendre que la neige bloque absolument toute la région et qu’il est question de nous emmener directement au salar et de nous déposer ce soir à Uyuni, contre un petit dédommagement. Vous n’imaginez même pas la tête d’enterrement que nous avons tous à cet instant précis. Le sourire a laissé place à la tristesse, et nous nous mettons en route avec des pieds de plomb.

Heureusement, un flamant rose arrive de manière impromptue sur notre route. Nous descendons tous pour observer cet animal qu’aucun n’espérait encore voir vu les conditions climatiques. Ce flamant devait avoir un petit quelque chose de magique puisqu’il a réussi à convaincre les guides et les participants de continuer sur notre lancée et de faire le tour en 4 jours. On retrouve la banane et on prend la route en chantonnant. On ne peut pas voir le parc des lagunes, mais la région a bien d’autres merveilles dans son sac !

salar d'Uyuni - Bolivie

 

 

salar d'Uyuni - Boliviesalar d'Uyuni - Bolivie

 

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

Du canyon de l’anaconda à la vallée de la roca en passant par l’incroyable laguna Negra, on en prend plein les yeux, et la neige semble ne plus être qu’un mauvais souvenir ! Pour fêter ça, les guides nous préparent un petit cocktail home made et le thé à la coca est bien vite remplacé par quelques bouteilles de rouge. On mange bien, on boit bien, les plus courageux sortent observer les étoiles et les moins courageux restent à l’intérieur pour jouer aux cartes. La belle vie quoi !

salar d'Uyuni - Bolivie

 

Salar d’Uyuni – Jour 3

Sous le soleil bolivien

Un duvet et 3 couvertures n’auront pas suffi à nous réchauffer par cette nuit à -10 degrés. Heureusement, les pancakes tous chauds qui nous attendent rendent le réveil un peu plus doux. C’est une nouvelle très belle journée qui nous attend. La réserve est officiellement inaccessible mais les guides nous concoctent un programme d’enfer pour se rattraper. Tous sont d’une gentillesse incroyable et nous passons d’excellents moments avec eux.

D’incroyables paysages nous attendent encore pour cette journée ensoleillée. La laguna Turkey, complètement glacée, ainsi que le volcan Ollague dont nous voyons les fumerolles s’échapper du cratère, comblent tous nos désirs. Une petite visite d’un dépôt de trains à la frontière chilienne, quelques parties de babyfoot sous le soleil de midi, une dégustation de bière au quinoa au village de san Juan et nous voilà fins prêts pour le clou du spectacle : le coucher de soleil sur le salar.

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

 

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

Reflets dorés

salar d'Uyuni - Bolivie

 

 

 

Les guides sortent les bouteilles de rouge pour l’occasion mais je peine à laisser mon appareil rangé tant les lumières et les couleurs sont incroyables. Nous avons la chance de nous trouver au dessus d’une flaque d’eau dans laquelle tout le ciel se reflète. Etant presque en hiver, c’était complètement inattendu et le moment est d’autant plus magique.

Nous passons la soirée dans un immense hôtel de sel. Les murs ainsi que le lit sont formés de blocs de sel. C’est très surprenant au premier abord, mais l’atmosphère est très agréable. Une nouvelle fois, nous avons le droit à des cocktails aux couleurs de la Bolivie. Nous trinquons avec les guides qui nous gâtent et nous surprennent sans arrêt et nous profitons de cette dernière soirée tous ensemble. Finalement, avoir été dans l’obligation de rester avec les deux autres 4×4 fut une véritable aubaine. Le groupe était hyper sympathique et l’ambiance assez délirante. Je n’imagine pas une seule seconde l’avoir fait autrement !

salar d'Uyuni - Bolivie

Salar d’Uyuni – Jour 4

Au coeur du salar

Dommage que cette belle nuit s’achève aussi tôt, mais nous devons nous lever pour admirer le spectacle du lever de soleil. 5h du matin, nous voilà donc en train d’emballer toutes les affaires et de charger les 4×4. Nous roulons dans le noir complet sur le salar, c’est complètement surréaliste. Certains guides s’amusent à couper les phares pour montrer à quel point nous sommes seuls, mais nous sommes rassurés de voir qu’ Edwin ne le fait pas plus d’une demi-seconde. En effet, si tout le monde fait pareil tout les matins, on se dit qu’il y a quand même des chances qu’il y ait une collision à un moment ou un autre non ?

Edwin nous déposer aux pieds de l’île aux cactus. La montée nous fait tirer un peu la langue mais la vue du sommet offre une belle récompense. Les minutes défilent et je ne vois pas le temps passer, admirant les couleurs et la lumière se métamorphoser à mesure que le soleil pénètre le ciel. Il fait un froid de canard, nous grelottons plus que de raison mais cela ne retire rien à la magie du moment.

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

Dernières aventures

Après cela, nous prenons un petit-déjeuner de roi au soleil, sur la place centrale du village Coqueza. Pour compenser les activités que nous avons ratées en raison de la météo, les guides nous emmènent au premier mirador du volcan Thunupa. Nous roulons ensuite jusqu’au milieu du salar où nous prenons les habituelles et classiques photos délirantes en jouant sur la perspective. Tout le monde se prête au jeu, on observe, on rigole, bref… on est bien !

Notre dernier (délicieux) repas se fait les fesses sur le sel. On réalisera par la suite que c’était une très mauvaise idée puisque nous nous promenons tous avec les fesses toutes blanches. Ce n’est pas bien grave, tous nos vêtement sont bons pour la machine de toute manière.

Il reste deux arrêts sur notre route avant de terminer cette expédition : l’hôtel de sel, un repère de touristes venus manger sans grand intérêt, et le cimetière de trains. Là encore, nous ne nous attardons pas. Les environs sont maculés de plastiques en tous genres et nous sentons la fin approcher.

En effet, nous nous faisons nos adieux quelques kilomètres plus loin. Les guides et cuisinières nous serrent dans leurs bras et nous réalisons encore une fois la chance que nous avons de les avoir à nos côtés pour ce périple. Nous prenons tous le bus, mais nous nous envolons tous vers des horizons différents.

salar d'Uyuni - Bolivie

 

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

salar d'Uyuni - Bolivie

 

Le salar d’Uyuni en pratique

Quelle agence choisir pour partir au salar d’Uyuni ?

Le choix de l’agence est primordial pour une expédition de ce genre. Les journées sont rudes, longues et froides, et il est nécessaire de se sentir en confiance avec son guide et le reste de l’équipe pour que tout se passe bien. C’est pour cette raison que nous avions fait des recherches et lu beaucoup d’avis sur internet avant de partir. C’est également la raison pour laquelle je ne cache pas le nom de l’agence avec laquelle nous sommes partis. Je n’ai bénéficié d’aucun avantage pour écrire cet article et je partage simplement mon avis afin que vous puissiez vous aussi vivre une belle expérience.

Le mieux à faire est selon moi de sélectionner 3-4 agences en vous basant sur les avis, et de faire votre choix une fois sur place, après avoir bien discuté avec chacune. C’est essentiellement une question de feeling, et c’est donc un choix très personnel. Dans notre cas, l’autre agence que nous avions repérée ne nous a pas plus du tout une fois sur place.

Si vous partez de Tupiza, sachez qu’Alejandro Adventure nous a beaucoup plus et que nous avons apprécié son sérieux, sa qualité, sa faculté à trouver des activités alternatives (ce qui ne fut pas le cas d’autres agences), et ses surprises. En discutant avec les gens que nous avons croisé sur place, nous avons également entendu beaucoup de bien de l’agence La Torre (qui est également un bon endroit où dormir à Tupiza), mais les échos concernant l’agence Tupiza Tour nous ont semblé plus négatifs.

Si vous partez d’Uyuni, le choix est plus complexe car il semble que les agences d’Uyuni mixent les groupes. Vous pouvez donc payer le prix d’une agence qui semble bonne et vous retrouver dans un groupe avec un chauffeur d’une autre agence… C’est en partie pour cette raison que nous avions décidé de partir de Tupiza.

Quelle questions faut-il poser à l’agence avant de partir ?

Pour faire votre choix, le plus important est de connaître les détails de l’expédition afin de savoir ce qui est inclus dans le prix que l’agence vous propose. Voici une liste de questions sur laquelle vous pouvez vous baser :

  • Dans quel type de chambre allez-vous loger, des dortoirs de 12, 6, 4 ou en chambre double ? (les agences se font souvent une marge sur les logements. Dans notre cas, nous n’étions que 4 par chambre, et c’était parfait ainsi).
  • L’eau est-elle bien incluse ?
  • Un duvet est-il mis à disposition, si oui, est-ce payant ?
  • Y-a-t’il une possibilité de repas veggie/sans porc ou autre (si besoin), sans supplément ?

Quel matériel prévoir ?

Pour partir au salar d’Uyuni, je vous recommande de prévoir des vêtements très chauds. Si les journées sont supportables grâce au soleil, les nuits sont très froides et cela peut devenir un calvaire lorsque l’on n’est pas bien équipé. Pensez donc bien à prendre gants, bonnet, écharpe, sous-vêtements techniques et deux paires de chaussures. A la fin de la journée, il n’est pas rare que les baskets soient mouillées et croyez-moi, c’est bien plus agréable de mettre des tongs (avec chaussettes, of course) ou une autre paire de chaussures que de mariner dans les autres. Si vous avez de la place pour un duvet, n’hésitez pas non plus à le prendre.
Pensez également à prendre de la crème solaire, ça tape fort là haut !
Et encore, pour passer les longues et froides soirées, rien de mieux qu’un jeu de carte.

 

J’espère vous avoir donné envie de vivre cette belle aventure, n’hésitez pas à venir raconter votre expérience en commentaire !

Cette escapade fait partie de notre tour du monde. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre voyage en Bolivie, n’hésitez pas à consulter notre itinéraire de deux semaines en Bolivie !

itinéraire argentine


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Articles sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.