Traverser la vallée de la mort

vallée de la mort

La vallée de la mort ne m’a jamais attirée plus que ça. Son nom y est peut-être pour quelque chose d’ailleurs, pas folle la guêpe ! Pourtant, nous n’avons pas hésité une seule seconde quand nous avons vu que nous passions dans le coin : entre Las Vegas et Yosemite, nous avons décidé de traverser la célèbre Vallée de la mort.

Découvrir la Vallée de la mort

On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre si ce n’est qu’il ferait chaud, très chaud même. Il est d’ailleurs interdit de camper durant l’été ; une fois qu’on se retrouve dans ce four, on comprend pourquoi … La meilleure saison pour y aller  s’étale de mi-octobre à mi-avril et nous y sommes allés en plein mois de juin.Vallée de la mort

Le thermomètre indiquait plus de 100° fahrenheit ( 38°C), nous étions sur la réserve d’essence, et c’est ainsi que nous avons fait notre entrée dans ce gigantesque parc national, plus grand encore que celui de Yellowstone. Heureusement, nous avions de l’eau en abondance et si nous n’avons pas trouvé d’or, nous avons déniché une pompe à essence qui nous a permis de remplir le réservoir. Ça nous a couté un bras, mais nous étions « On the road again » …

La Vallée de la mort offre une expérience très particulière. Son paysage lunaire est des plus atypiques et ne ressemble à rien de ce que nous avons pu voir durant ce road trip dans l’ouest américain. Nous y sommes allés en fin d’après-midi ainsi que tôt le lendemain matin pour éviter de cuire sur place. Un passage bref, mais suffisant pour découvrir les points essentiels de ce parc.

Dante’s view

Une petite route qui grimpe sec en voiture suivie d’une petite marche à pieds, c’est tout ce qu’il faut pour arriver à Dante’s view. De ces 1500 mètres d’altitude, on a une vue assez incroyable sur la vallée. Un point de vue idéal pour observer ces étranges couleurs et reflets énigmatiques.

Badwater

Après Dante’s view, on redescend de 1586 mètres pour arriver au point le plus bas des Etats-Unis. Si vous regardez sur la falaise près du parking, vous verrez un panneau qui indique le niveau de la mer, bien plus haut ! Badwater est le témoignage d’un ancien lac qui se manifeste aujourd’hui avec des plaques blanches de sel. La lumière de fin d’après-midi y est surprenante. On se croirait sur une autre planète, ce qui est très déconcertant. Le jour où nous y étions, il y avait un vent terrible, à tel point qu’il était difficile de tenir debout. Nous avions la drôle impression de nous tenir devant un sèche cheveux géant réglé sur température max…. que du bonheur !

Artist’s drive

Cette petite route sinueuse de 15 km vous fait traverser les roches aux couleurs surprenantes. A mi-chemin, l’Artist Palette est la véritable attraction du domaine. Des roches aux nuances ocres, vertes et mauves qui peuvent paraître irréelles en plein désert. Ca, c’est ce que raconte le guide. Pour ma part, je n’ai vraiment pas trouvé cela si impressionnant. Nous y étions en fin d’après-midi, peut-être que la luminosité n’était pas idéale pour mettre en valeur les couleurs. Du coup, pas de photo !

Zabriskie Point

Pour pleinement profiter de la beauté du coucher de soleil, Zabriskie Point est le point de vue idéal. La lumière douce et chaude met en valeur les courbes des collines et des roches. Un paysage à 360 ° sublime !

Sur la route du retour, en rentrant vers le motel, j’étais tellement subjuguée par la beauté du paysage et du soleil se couchant dans le rétroviseur que je n’ai pas pu m’empêcher de m’arrêter pour sortir prendre une dernière photo. C’est désormais l’une des mes images préférées de ce voyage.

 Vallée de la mort

 

Mesquite flat sand dunes

Un autre point, et un paysage encore tout à fait différent. Sur la route vers Yosemite, Mesquite flat sand dunes est un arrêt intéressant puisqu’on se retrouve les pieds dans le sable. C’est en tous points l’image qu’on a dans nos têtes quand on pense au désert. Il fait très chaud, les pieds s’enfoncent dans le sable brulant, et la seule végétation présente se limite à des troncs d’arbres morts et quelques plantes sèches. Si vous marchez un peu (ne pas oublier le chapeau et la bouteille d’eau!), vous pourrez facilement vous retrouver seul au monde dans ce paysage blanc.

Mosaic canyon

Envie de jouer à Indiana Jones ? Le Mosaic canyon est l’endroit idéal. Marcher dans les passages étroits et sinueux formés par la roche ne vous permet même pas de croiser quelqu’un sans faire de l’escalade. Pour nous, c’est surtout le souvenir d’un coup de stress suivi d’un gros fou-rire. Perdus dans le canyon, nous avons tout à coup entendu un bruit profond et puissant. Ayant entendu sans arrêt parler des flash flood à Zion ( une crue subite emportant tout sur son passage), nous avons craint durant deux secondes de mourir noyés dans le canyon. Je m’imaginais déjà escalader les parois pour gagner quelques mètres ! Après quelques secondes de réflexion, on s’est tout de même dit qu’on se trouvait dans un désert aride, et qu’il y avait peu de chances que ça arrive. Et en effet, il n’y a pas d’eau dans la Vallée de la mort, mais il y a des avions dans le ciel ! Deux jets de l’armée passaient en rase motte et ça faisait un bruit d’enfer :p

usa-03561-880x587

 

J’ai vraiment aimé découvrir la Vallée de la mort mais je pense qu’il ne faut pas s’y rendre en attendant de voir de l’extraordinaire. C’est une belle étape si l’on passe dans le coin, mais de là à traverser le pays juste pour ça… Les conditions y sont assez difficiles et on y passe que peu de temps au final.

C’est sur ces magnifiques paysages mêlant rudesse du désert et sommets enneigés que nous avons pris la route pour le parc Yosemite en passant par le lac Tahoe !

 

vallée de la mort

Lac Tahoe

 

 

bonnes adresses1hotel Longstreet Inn & CasinoCe petit motel se situe sur la frontière entre la Californie et le Nevada, non loin de l’entrée est du parc. Le style old western et poussiéreux vous fera sans doute bien rire, mais les chambres sont tout à fait convenables et le restaurant copieux et bon ! Si vous avez le temps, vous pourrez même profiter de la piscine.Adresse : 4400 South Highway 373, Amargosa Valley
.


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires

  • Je confirme, c’est pas malin de partir dans la vallée de la mort sans essence ! Nous avons cru que nous allions avoir de gros soucis. On arrive le soir avec un fond de plein à l’hôtel à Stove Pipe Wells. Bien sur, on ne fait pas le plein vu que la pompe est juste devant l’hôtel, et on se dit que l’on aura tout le temps le lendemain…
    Sauf que le lendemain, panne d’électricité – c’est fréquent apparemment – et là on réalise que l’on ne pourra pas traverser la vallée de la mort avec ce qu’il nous reste. Notre seul espoir était d’aller jusq’à Furnace Creek l’autre pompe à essence (qui est quand meme à 20/30 bornes je crois) et prier pour que l’or noir soit disponible, sinon on avait plus qu’à attendre le retour de l’électricité. Heureusement là bas il avait un groupe électrogène et on a pu faire le plein ! Sauvés !!

    • Hehe Mathilde, vous avez eu chaud ! Mais en effet les stations essences se font de plus en plus rares quand on approche du parc, il vaut mieux être prudents ! Au moins on est plus que prévenues pour la prochaine fois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.