Visiter le Zion national park

Zion national park

Une journée au Zion national park

 

Zion, c’est un des magnifiques canyons de l’ouest des États-Unis. Un passage un peu obligatoire pour tout bon routard avide de sensations et de beaux paysages. Situé au sud-ouest de l’Utah, non loin du splendide Bryce canyon national park, il est possible d’y passer de 1 à 4 jours pour se promener dans un environnement des plus singuliers. En plein désert, Zion offre la beauté de ses parois rouges, de l’aridité du désert, et de la profusion inattendue de la végétation. Un contraste saisissant qui attire bon nombre de visiteurs.

Zion national park

Un peu d’histoire

Zion a toujours été considéré comme un site particulier. Classé parc national il y a plus de 100 ans, son histoire débute il y a 13 millions d’années. C’est en effet depuis cette époque que la Virgin River creuse la roche pour donner naissance au canyon. Il fut considéré comme sacré par les Indiens puis par les Mormons, qui le nommèrent Zion au hommage à Sion, le royaume biblique qu’ils rêvaient d’établir.

 

Arriver au Zion national park

Le Zion national park est facilement accessible : à 1h30 de route de Bryce canyon, et à 3h de route de Las Vegas. Pour notre part, nous l’avons visité entre Yellowstone et Las Vegas. Nous n’avons malheureusement pas pu y passer beaucoup de temps mais cette visite d’une journée fut une très belle découverte. Nous gardons en d’excellents souvenirs.

Zion national park

L’entrée coûte 30 $, à moins que vous soyez en possession de l’Annual Pass qui vous permet d’entrer gratuitement. Pour rappel, pour 80 $, ce pass vous donne accès illimité à tous les parcs nationaux du pays. Il n’en faut qu’un par véhicule, c’est donc très intéressant dès lors que vous voyagez en groupe.

Durant toute la période estivale (de mars à novembre), les voitures sont interdites dans la majeure partie du parc. Si vous arrivez très tôt, vous pouvez tenter de vous garer dans le parc pour vous rapprocher, mais les places se font rares. Deuxième solution : vous garer à l’entrée de parc, au Visitor Center. Une fois de plus, le parking est vite rempli. Dernière solution, vous garer plus loin en amont de parc.

Un système de navettes vous permettra de rejoindre le parc sans aucun souci. Comme toujours aux États-Unis, c’est très bien organisé.

 

Trails du Zion national park

Vous vous en serez douté, l’activité principale du Zion national park, c’est le treck. Une vingtaine de sentiers balisés de niveau plus ou moins facile vous permettent de découvrir ce beau canyon. Pensez à prendre beaucoup d’eau, et un chapeau, les températures élevées ne vous épargneront pas !Zion national park

La grosse particularité de ce site, c’est que, contrairement au Grand canyon ou à Bryce canyon, on aborde le canyon d’en bas. Autant vous dire que c’est un avantage non négligeable. Vous aurez ainsi beaucoup moins de risques de vous retrouver épuisé à la moitié du chemin, avec le plus dur devant vous.

Angels landing

J’ai tout de suite accroché quand j’ai lu le descriptif du Guide du Routard : « Une superbe balade assez sportive, déconseillée aux randonneurs sujets au vertige. Ça grimpe sec jusqu’à la dernière section qui offre une vue fabuleuse sur la vallée et la Virgin River ». 9 km, 4h de marche en perspective, il ne m’en fallait pas plus pour partir à l’attaque. Gaétan s’est montré légèrement récalcitrant, mais il il a vit compris qu’il n’avait pas le choix 😉Zion national park

Quelle promenade exceptionnelle ! C’est l’une des plus belles et mémorable que j’ai pu faire. La première partie est tout à fait accessible. Mais ça se corse à la deuxième moitié, quand il faut commencer à se tenir à une chaîne et marcher sur un rebord de 15 cm tout en laissant passer les gens qui redescendent, en se tenant à la même chaîne….

Ici, il faut respecter les priorités et se montrer aimable, sans quoi on risque de dévaler 400 mètres plus bas en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « oups ».

La promenade relève parfois presque de l’escalade mais le paysage est envoûtant. C’en est presque dur de se concentrer sur l’endroit où l’on met ses pieds. En plus, à certains endroits, on sent vraiment le précipice à sa droite comme à sa gauche. C’est très excitant (ou flippant, tout est une question de point de vue).

Une fois arrivé en haut, la vue est simplement sublime, ça se passe de commentaire, voyez par vous-même :

Manger à 1765 mètres d’altitude au bord d’un ravin de 450 mètres en compagnie d’un écureuil, c’est une belle récompense après une marche sportive comme celle-ci !

Zion national parkLa descente est plus facile, au point que certains (beaucoup !) la font en courant…. C’est encore un autre degré de folie point de vue. Nous nous sommes contentés de marcher. Malgré cela, j’ai réussi à me faire un point de contracture à la cuisse, qui ne m’a pas quitté pendant une semaine. Heureusement, le jacuzzi de Las Vegas m’a permis de reposer ces jambes traumatisées.

The Narrows

C’est le trail le plus réputé du Zion national park. J’avais très envie de tenter l’expérience mais nous n’avions malheureusement pas le temps de l’intégrer à notre planning déjà bien chargé. Je vais tout de même vous en parler un peu car je pense que c’est une activité à faire une fois dans sa vie.Zion national park

The Narrows, c’est un trail qui se passe en grande partie les pieds, et parfois même la taille, dans l’eau. Il faut parfois passer par des passages étroits de 60 cm de large et aimer l’eau froide. Pour faire ce trail, il est nécessaire de contacter les Rangers un ou deux jours avant. On n’improvise pas comme ça un passage dans une rivière qui peut monter à tout moment et tout emporter sur son passage. Il faut également penser au matériel nécessaire, notamment des chaussures qui vont dans l’eau.

Si vous avez déjà tenté l’expérience et que vous voulez la partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Zion national park

La route entre Zion et Las Vegas, tout aussi sublime


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Articles sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *