Voyager seule : mon bilan

voyager seule

Nous sommes des millions à aimer voyager et il existe des milliers de façons de voyager. Avec l’expérience, on apprend à se connaître, à organiser ses voyages selon ses envies et à éviter ce qui pourrait nous déplaire. C’est normal, il faut que cela reste un plaisir et, même avec cela, il y a de grandes chances qu’un imprévu vienne bouleverser nos plans de toute façon.

J’aime voyager à deux. Qu’on parte à l’autre bout du monde ou en Europe, nous avons nos habitudes, nos petits plaisirs. Ces derniers mois pourtant, j’ai tordu le cou aux habitudes et j’ai décidé de voyager autrement.

Le jour où j’ai décidé de voyager seule

De retour d’un merveilleux voyage de noces dans l’ouest des Etats-Unis, mon CDD arrivant à échéance, je me suis sentie un peu perdue chez moi. J’avais envie de bouger, d’expérimenter quelque chose de nouveau, mais ce n’était pas le bon moment pour Gaétan. J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai acheté un billet d’avion pour Berlin. Quelques jours seulement. Je n’ai pas décidé de partir vivre un an en Asie ou en Australie non, pourtant cela ne m’a pas semblé si simple que cela. Je ne savais même pas si j’aimerais voyager seule.

Le plus dur étant de se décider, je n’avais pas acheté mon billet depuis 1h que je regardais déjà pour partir à Dublin et à Lisbonne. Oui, quand on a soif de voyage, ça nous prend au corps et on ne pense plus qu’à ça. Une seule manière d’étancher cette soif : partir !

Après trois citytrips en solo, voici ce que j’en retire.

Voyager seule m’a redonné confiance en moi

Tout changement dans la vie entraîne un questionnement, une remise en question de soi, de sa vie. C’est donc avec la tête pleine de questions que je suis partie à Berlin. Si je connais mes points forts, je sais aussi là où le bât blesse. En voyage, j’organise, je programme, je prends les photos, je tiens le budget et rédige le journal de bord. Ça, c’est quand on voyage à deux. Seulement quand je suis seule, je dois aussi gérer l’orientation (et dieu sait que ce n’est pas mon point fort), l’argent, et je dois porter mon sac toute seule toute la journée…

Ce que j’ai appris grâce à ces trois séjours ?

  • Oui, j’ai un sens de l’orientation à deux balles, mais je n’hésite pas à aller demander ma route aux gens. Là où je me repose totalement sur Gaétan en voyager seuletemps normal, je me suis rendue compte que j’allais naturellement parler avec les gens lorsque je voyage seule.
    Deuxième point essentiel : j’ai décidé de ne plus jamais voyager sans boussole. Accrochée à mon sac, elle me permet en quelques secondes de pouvoir choisir dans quelle direction aller sans avoir à tout le temps sortir ma carte. Top !
  • Je n’ai plus peur de me perdre dans les aéroports. Allez savoir pourquoi, j’ai toujours vu les aéroports comme d’immenses labyrinthes aux panneaux directionnels incompréhensibles. Ça peut paraître bête, mais j’aimais bien l’idée de me laisser guider par quelqu’un. Maintenant, quel que soit le pays, quelle que soit la langue parlée, je me rends compte que je suis aussi à l’aise à l’aéroport que n’importe où ailleurs, c’est devenu un endroit familier !
  • Je ne me pose plus de questions lorsqu’il s’agit de m’installer seule à une table pour boire un verre ou manger. Autant cela me paraissait vraiment étrange avant, anti-naturel presque. Maintenant, je m’installe avec plaisir en terrasse, je regarde mes voisins, je joue la curieuse, j’écris mon journal de bord ou je lis. Et je ne me sens pas jugée le moins du monde !
    Berlin que faire - voyager seule

Voyager seule : les avantages

  • Tu vas où tu veux quand tu veux. C’est déjà fort le cas quand je voyage avec Gaétan mais, seule, je peux me permettre de sauter du train juste parce que j’ai vu un beau paysage que je voudrais photographier sans me faire foudroyer du regard, ou encore attendre 15 minutes un train juste pour prendre une photo 🙂
    voyager seule
  • Tu vas plus au contact des gens et tu es plus ouvert à ce qui t’entoure. D’ailleurs, les gens viennent plus facilement vers toi pour te demander de les prendre en photo ou te demander leur route. Tu as donc plus d’occasions de faire des rencontres.
  • Tu te forces à faire ce que tu ne fais pas d’habitude et tu en retires beaucoup d’énergie positive.
  • Tu apprends à voyager léger (encore plus qu’avant !)

Voyager seule : les inconvénients

 

  • Même si tu parles un peu avec des gens, tu restes seul en général et les soirées peuvent paraître un peu tristes. C’est le moment où j’aime vraiment discuter et partager ce que j’ai vécu avec quelqu’un. Si j’ai personne à côté de moi, c’est plus compliqué.
  • Tu ne peux pas aller aux toilettes sans te demander si tu vas retrouver ta place en revenant, si quelqu’un va mettre quelque chose dans ton verre ou sans avoir l’air d’une parano qui part avec toutes ses affaires de peur de se les faire voler.
  • Tu ne peux pas reposer ton dos. C’est toi qui porte le sac et le matos photo toute la journée, personne d’autre !
  • Si tu as un coup de mou, tu ne peux compter que sur toi pour te remotiver !

 

Sans aucun doute, ces trois voyages furent une expérience très positive pour moi. Je suis contente de l’avoir fait, et je sens maintenant que je vais pouvoir me poser un peu en attendant le prochain voyage avec mon porteur de sac. J’ai vu de magnifiques villes et paysages, j’ai appris des tas de choses sur moi, je suis revenue avec les photos que je souhaitais et j’ai le sentiment d’avoir fait ce que je devais faire pour ne pas avoir de regrets plus tard 🙂

voyager seule

 


Ne manquez pas mes prochains articles, inscrivez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

5 commentaires

  • Je voyage seul et je me retrouve dans ce que tu dis ! J’ai fait ce choix pour la liberté de faire ce que je veux quand je veux mais c’est vrai que devant des choses incroyables, je trouve ça dommage de ne pas pouvoir partager ces moments… Mais bon, c’est toujours mieux que de rester chez soi 😀

  • Merci pour ce partage d’expérience. Je voyage tout le temps avec mon mec, nos découvertes nous rapprochent, mais je me pose la question si des fois j’aimerais pas voyager seule juste sur une courte durée et juste de temps en temps… Je suis pas fan de la solitude, alors je me pose des questions…

    • Hello Jenny, le meilleur moyen de le savoir; c’est encore d’essayer ! Cela ne sert à rien de te forcer si tu ne le sens pas. Je préfère également voyager avec mon homme, pas de doute, mais je préfère aussi voyager seule que pas du tout 😉

  • Je me reconnais sur beaucoup de points même si pour moi le fait dêtre Seule pour partager n’est pas un soucis car l’avantage est qu’on peut briser cette solitude si on le désire ! Belles expériences que tu as eu là et je te dis chapeau pour la boussole! Je suis comme toi , mon sens de l´orientation est proche du néant ^^ j’essai De me soigner!
    Bel article, merci du partage!

    • Merci à toi pour ton commentaire ! Je pense en effet qu’avec le temps on s’habitue à tout. Mon expérience de voyage en solo reste courte et je n’ai pas eu l’occasion de tester de nouvelles approches. Par contre pour le sens de l’orientation, je ne sais pas vraiment si ça peut de soigner… Ça fait déjà quelques années que j’y travaille, et on est loin d’avoir des résultats concluants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.