Afrique du Sud : de Johannesbourg au parc Kruger

Voyage en Afrique du Sud

 

Après avoir découvert les merveilles du Botswana, cap sur l’Afrique du Sud. Au programme, Johannesbourg, safaris dans la réserve de Balule et au parc Kruger, et enfin passage à Blyde canyon. Des animaux sauvages, des paysages splendides… Bienvenue en Afrique du Sud !

De Maun à Johannesbourg

Maun possède un aéroport fidèle à l’image que l’on se fait d’un aéroport africain : petit, et chaud. La veille encore, nous étions sur le tarmac de ce même aéroport pour prendre un tout petit coucou et survoler le delta de l’Okavango. Aujourd’hui, retour au point de départ, pour faire une longue file (le serveur de la compagnie aérienne est tombé en panne) et patienter dans LA salle d’attente torride en compagnie d’une centaine de personnes. Toutes les conditions réunies pour piquer un petit somme.safari au parc Kruger

Pour un vol d’à peine plus d’une heure, nous avons eu le droit à une boisson et un repas. Le grand luxe chez S.A Airlink !

Johannesbourg fut un choc, et ce dès notre entrée dans l’aéroport. Nous avons été choqués par ce retour brutal à la civilisation, par ces infrastructures immenses, et par la foule. Et ça ne faisait que commencer… Nous avons retrouvé notre chauffeur qui nous attendait patiemment avec sa petite pancarte. Et en 30 minutes, il nous arrivions à l’auberge : Le Ritz backpackers. Le paysage qui s’offrait a nous derrière les vitres de la voiture ne nous ont pas fait pas rêver. Peut être était-ce en partie dû aux barbelés gardant chaque bâtiment comme si il s’agissait d’une prison.

Le deuxième choc nous tomba dessus en allant acheter de l’eau. Pensant trouver un petit vendeur comme ceux auxquels nous étions désormais habitués, nous sommes arrivés dans un immense centre commercial hyper chic. Pour un peu, on se serait crus aux Etats-Unis. A peine 24h avant, nous étions en train de patauger dans le delta de l’Okavango, seuls au monde… Le choc fut un peu trop brutal.

Heureusement, nous avons fait la connaissance des propriétaires de l’auberge avec qui nous avons partagé le dîner. Une famille extra. Ces sud africains d’origine hollandaise nous ont raconté comment était la vie dans le pays. Nous avons écouté leurs histoires avec attention et apprécié la richesse de cette rencontre.

Safaris en Afrique du Sud

Si nous sommes allés à Johannesbourg, c’était pour nous rapprocher de notre véritable destination : le parc Kruger. Nous avions déjà eu beaucoup d’échos positifs des voyageurs que nous avions croisés : « un parc surprenant », nous a-t’on dit. S’il y a un endroit où aller pour voir les Big Five, c’est ici.

Nous nous sommes mis en route tôt le matin avec le chauffeur du mini-bus. Nous ne savions pas encore que, 2h après, nous n’aurions toujours pas quitté la ville. Passage obligatoire au Hilton et au Crown Plazza pour récupérer les autres passagers. Où sont passés ces gens simples et attachants avec qui nous avons passé toute la semaine au Zimbabwe et Botswana ? Un point positif tout de même, nous avons pu profiter des toilettes de luxe de ces hôtels, pour la première (mais peut-être pas dernière) fois de notre vie.

Les environs de Johannesbourg offrent des paysages auxquels nous sommes habitués. Un instant, j’ai  presque cru être de retour en Picardie. Mais les champs ont vite laissé place aux paysages de vignes  qui offrent de belles perspectives. Après quelques heures de route, le paysage se métamorphosait encore. Des montagnes aux couleurs rouge et ocre, des vallées vertes… Splendide ! Dommage que l’on ne laisse pas le temps de s’arrêter pour faire des photos. Les travaux sur la route nous ont fait perdre du temps, et il nous a finalement fallu 9h30 pour relier Johannesbourg au parc Kruger…

Safari dans la réserve de Balule

Balule est une réserve qui jouxte le parc Kruger. Aucune barrière ne sépare les deux, les animaux peuvent donc se déplacer de l’un à l’autre. Dès notre arrivée au Tremisana Lodge, nous avons sauté dans la jeep pour partir en Game drive nocturne. La nuit est très vite tombée, et nous nous sommes retrouvés dans le noir quasi complet. Une première pour nous, qui n’avions jusque là fait que des safaris de jour. Dans ce cas, on ne peut que compter sur l’oeil aguerri de notre guide. Eva est une française qui a choisi de venir faire sa vie au milieu de la nature et des animaux sauvages, et elle est excellente. Nous avons ainsi pu voir des impalas, des oiseaux, des zèbres, de toutes petites antilopes et… un caméléon. Croyez-le ou non, cette guide a été capable, dans le noir, de repérer un caméléon situé en haut d’un arbre. Bluffant !

Deuxième nouvelle expérience : un repas à la lueur des bougies en plein milieu du parc. Nous n’étions pas seuls au monde, mais c’était très plaisant.

Le lendemain, réveil à 5h30 pour l’activité matinale : une petite promenade à pieds de 4h dont je me serais bien passée. Notre guide, armé, est tout sauf agréable. C’est sans compter ma maladresse. A peine 15 minutes après avoir entamé la marche, je me mets une branche dans l’oeil. Je ne dis rien et je ne le sais pas encore, mais je vais tant souffrir que je ne pourrais ouvrir mon oeil pendant 2 jours. Nous continuons donc notre marche, croisons des hippopotames, crocodiles, et des arbres qui permettent de faire des brosses à dents, des tongs, ou encore de l’imodium. J’aurais sans doute du demander quel arbre permettait de guérir un oeil…

L’après-midi, nouveau Game drive dans la réserve. Borgne, souffrante, mais vivante, j’ai entr’aperçu des girafes et des impalas 🙂 Cela suffit pour me faire tenir, jusqu’à ce que nous trouvions des gouttes pour les yeux dans un supermarché.

Nous avons passé la nuit dans une cabane sur pilotis de Marc’s tree lodge. Un luxe auquel nous n’avions normalement pas droit, mais qui découle d’une erreur du gérant, et de l’extrême gentillesse de deux new-yorkais.safari au parc Kruger

Safari au parc Kruger

Départ sur le tard (8h) pour le parc Kruger. Nous sommes 9, la jeep est remplie, et il fait beau. Nous partons donc à l’aventure, impatients de voir ce fameux parc dont tout le monde parle. A peine entrés dans le parc Kruger, nous croisons plusieurs jeeps occupées à observer…un arbre. Nous cherchons partout, ne voyons rien, et finissons par apprendre qu’un léopard est en train de faire sa sieste au pieds de l’arbre. On ne voit évidemment pas grande chose mais la patience finit par payer puisque gros matou décide enfin de se lever pour changer de position. Whaou ! Ce safari au parc Kruger commence assez bien !safari au parc Kruger

Nous verrons ensuite deux koudous en train se de battre. Une scène très impressionnante, tant au niveau visuel que sonore ! A chaque charge, nous entendions en effet leurs bois s’entre-choquer. Nous avons bien évidemment vu des éléphants, des zèbres, des buffles et impalas. C’était parfait ! Nous avons même eu la chance de voir un buisson avec un lion dedans !

Après une petite pause repas dans une aire qui ressemble fortement à celles des autoroutes, nous nous sommes remis en marche. Seulement, c’est à ce moment que le temps s’est gâté. Le chauffeur a commencé à rouler de plus en plus vite. Nous avons observé le ciel prendre un ton dramatique, les oiseaux voler en nuées pour échapper à la tempête, les impalas apeurés… C’était surréaliste. Très vite, nous avons du fermer les bâches de la jeep. Malgré cela, nous nous sommes faits rincer ! Comme une impression de déjà vu, aux chutes Victoria. Bâches, Kway et couvertures n’ont pas suffit à nous protéger.

Ce qui m’attriste le plus, c’est que l’on a rien pu voir avec les bâches ainsi fermées. Nous sommes ainsi passés à 2 mètres d’un éléphant qui avait décidé de s’installer au milieu de la route, mais nous n’avons pu que le deviner à travers la bâche.

Après la pluie vient le beau temps. C’est en effet un coucher de soleil somptueux qui a marqué notre sortie du parc. Encore une fois, impossible d’immortaliser ce moment…

Cette journée de safari au parc Kruger fut donc intense pour nous. J’aurais aimé y passer une journée supplémentaire car les conditions météo ont tout de même écourté notre escapade.

Blyde canyon

Sur la route du retour pour Johannesbourg, nous avons fait un arrêt au Blyde canyon. C’est le troisième plus grand canyon du monde. Il nous a beaucoup fait penser à Horseshoe bend. La vue est à couper le souffle, même s’il y avait beaucoup de nuages quand nous y étions. Nous avons retrouvé ce sentiment si particulier qui nous envahit lorsque l’on se trouve face à quelque chose d’aussi grand. Après avoir pris des photos du canyon sous tous ses angles, nous repartions vers Johannesbourg.

 


Ne manquez aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

Articles sur le même thème

3 commentaires

  • vraiment sympa ce voyage !

  • Le Blyde Canyon a été manqué pour nous, nous sommes arrivés trop tard le soir et devions repartir tôt le lendemain pour le Kruger justement. Mais les paysages autour sont déjà si beaux 🙂
    Le Kruger a aussi été magique pour moi, pas de léopard mais tant d’autres animaux <3
    J'adore tes photos notamment le bisous des zèbres et ce dramatique ciel noir !

    • Merci Lauriane 🙂
      Dommage que vous n’ayez pu voir le canyon mais en effet, les alentours sont splendides et on en prend déjà plein la vue sur la route !
      Il faut bien un avantage a se prendre un gros orage sur la tête en plein safari, çà donne une ambiance particulière aux photos 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *