Salvador de Bahia

Salvador de Bahia - Que faire au Brésil

Salvador de Bahia : la belle africaine haute en couleurs

En 1501, Amerigo Vespucci foulait le sol de Salvador de Bahia pour la première fois. 512 ans plus tard, nous en fîmes de même. Théâtre de l’histoire et de l’esclavagisme, celle que l’on nomme aujourd’hui la « Rome noire » a de quoi séduire les voyageurs et réserve de belles surprises à qui prend le temps de la découvrir.

Entre Rio de Janeiro et Olinda

Sur notre voyage de trois semaines au Brésil, notre passage à Salvador de Bahia, bien que court, fut des plus plaisants. Arrivés tout droit de Rio de Janeiro en avion, nous y avons d’abord fait escale une nuit avant de nous rendre à Lençois et une journée complète entre deux bus de nuit. Certes, nous étions fatigués, mais cela ne nous a pas empêché de parcourir la ville et ses musées à pieds avec le sourire aux lèvres. Ses jolies rues pavées, ses maisons colorées et son ambiance chaleureuse ont su nous charmer malgré une introduction difficile. A la sortie de l’avion, nous avons en effet du lutter contre les rabatteurs; taxis et faux informateurs qui avaient pour mission de nous faire peur. Le but : nous faire croire que se promener dans la rue était très dangereux… Que nenni ! Notre promenade d’une journée nous a permis d’apprécier la ville et les bahianais à leur juste valeur. Il aurait été dommage de se priver de cette belle découverte, sur les traces des colons du XVIe siècle.Salvador de Bahia - Que faire au Brésil

De la couleur !

Salvador de Bahia est une ville brésilienne très particulière. Dès notre arrivée, nous avons été marqués par le changement d’ambiance. 80 % des habitants sont des descendants d’esclaves africains, ce qui fait de Salvador la ville la plus africaine du pays ! Celle qui fut la première capitale du Brésil est aujourd’hui renommée pour son carnaval et… c’est également devenu un lieu de pèlerinage pour tous les fans de Michael Jackson. Eh oui, c’est dans les jolies rues de Salvador de Bahia qu’a été tourné le clip de la chanson « They don’t care about us ». Si cela ne vous dit rien, je vous recommande de regarder cette petite vidéo, c’est une belle manière de voyager ! Le plus marquant pour moi, c’est sans aucun doute les façades colorées des maisons. Un patchwork de couleurs qui forme une véritable oeuvre d’art. Moi qui adore les maisons colorées, je peux vous dire que j’ai été servie !

Que voir et faire à Salvador de Bahia

La place de la Basilica da Sé

Voici une très belle place qui permet, en un coup d’oeil, de s’imprégner de l’ambiance et du style de Salvador de Bahia. On y voit un fontaine placée qui symbolise les quatre fleuves de Bahia,une basilique  du XVIIe siècle, des maisons colorées, des restaurants et de petits commerces. Un bon endroit pour s’installer en terrasse et profiter du soleil bahianais !

Le largo do Pelourinho

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, cette place fut autrefois le théâtre d’un spectacle cruel que les les riches seigneurs se plaisaient à regarder depuis leur balcon : le supplice des esclaves. Aujourd’hui, c’est l’une des plus belles places de la ville. Les passants arpentent les pavés et flânent dans les boutiques, à la recherche d’un porte-clé à l’effigie de Michael. Placé devant le musée de la ville, le point de vue est vraiment splendide.Salvador de Bahia - Que faire au Brésil

Légèrement en contrebas, l’église do Rosario dos Petros, de couleur bleue, offre le plaisir de voir des statues de saints noirs. En effet, l’église fut construite par des esclaves noirs. Et ils ont naturellement reproduit les saints à leur image. Un modèle artistique qu’on ne croise guère en Europe ! Sur les grilles de l’église se trouvent des centaines de bracelets colorés. Une tradition bahianaise à laquelle tout un chacun peut se plier : achetez quelques bracelets, attachez en 3 à votre poignet en faisant un voeu pour chacun. Vos voeux se réaliseront lorsque le bracelet cédera. Tant que vous y êtes, attachez-en, un également à la grille de l’église !

L’église da Ordem

De l’extérieur, cette église frappe par son architecture atypique. Construite au XVIIIe siècle, elle fut recouverte de plâtre pendant plus d’un siècle avant d’être redécouverte par un ouvrier. Grâce à lui, nous pouvons aujourd’hui admirer ses volutes et reliefs de style churrigueresque.

Le musée Africo-brasileiro

Un petit musée modeste mais non moins intéressant. Nous y avons passé près d’1h30, ravis de découvrir les vestiges et témoignages  de la religiosité afro-brésilienne.

Le couvent et l’église Sao Francisco

Une belle visite qui permet d’admirer des azulejos au bleu envoûtant, et une église du XVIIIe siècle. Le plus marquant durant cette visite fut pour nous la rencontre de brésiliens très (très) bavards.

Promenade dans la ville basse

Depuis la praça Municipal ou l’on distingue l’imposant palaçio do Rio Branco, il est possible de prendre l’ascenseur pour descendre dans la ville basse. L’occasion de flâner sur le mercado Modela et sur le port, tout en visitant quelques églises au passage.


Ne manquez plus aucune nouveauté, abonnez-vous à la newsletter !

 

Articles sur le même thème

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *