Plongée à Bali – au coeur de l’épave du Liberty

Plongée Bali

Site de plongée à Bali

La plongée en bouteille, vous avez déjà testé ? Personnellement, je me souviens vaguement d’une brève tentative à la piscine municipale de Compiègne quand j’étais petite, mais ça s’arrêtait là.

Pourtant, quand j’ai annoncé à mon compagnon que j’aimerais bien que notre prochaine destination de voyage soit Bali, ça n’a pas manqué, il m’a directement dit :

  • Ok, mais on passe le PADI !
  • Le quoi ?
  • Ben si, tu sais, c’est une certification pour la plongée en bouteille. Il y a plusieurs niveaux et même des spécialisations…. Nous on ferait le PADI Open Water Diver.
  • Euh oui, ok, pourquoi pas, j’espère juste qu’on me fera pas enlever le masque sous l’eau parce que j’aime vraiment pas ça…(là pour le coup, je m’embarquais dans une belle galère.)

On aurait pu commencer par passer un baptême, comme tout le monde, mais ce n’était pas suffisant (il faut croire). Nous avons donc réservé notre stage dans un club situé à Tulamben. C’est un minuscule village où les gens ne viennent que pour cela : plonger.

 

  • Le PADI, c’est quoi ?

Le PADI est un certificat de plongée que vous pouvez passer si vous voulez plonger régulièrement. Le passer permet d’apprendre comment plonger et comment réagir en cas de problème. Il vous permet d’être « autonome ».

Concrètement, c’est d’abord une belle journée de galère à faire des exercices dans la piscine (personnellement, j’ai trouvé cela long et éprouvant, mais il est évident que c’est bien plus simple d’apprendre les bases et les réflexes dans une eau calme en piscine plutôt qu’en mer). Les exercices sont nombreux et variés. Le plus dur finalement, et je m’y attendais, c’était d’enlever le masque sous l’eau et de nager sans (quoi ? je dois boucher mon nez sans les mains !). Mais bon, j’ai survécu, ce n’était donc pas insurmontable !

Tout cela est de toute façon vite oublié quand vous vous trouvez dans l’eau, au milieu des poissons et de l’immense épave du Liberty. Ce cargo américain s’est fait torpiller par les japonais en 1942. Depuis, les coraux et les poissons s’y sont installés, c’est désormais le paradis des plongeurs (peut-être un peu trop nombreux ?).

Le PADI, c’est donc également 4 moments de plongée en mer pour répéter les exercices vus en piscine, et profiter des fonds sous-marins.

Anguilles, soles, pieuvres, poissons clown, bagnards, balistes, murènes, etc. c’est un monde d’une infinie richesse qui s’ouvre à vous dans les profondeurs !

A Tulamben, on entre directement dans l’eau depuis une plage de galets noirs. Il faut bien s’accrocher pour passer les vagues mais, heureusement, l’eau est bonne (entre 27 et 29 degrés quand nous y étions en septembre). Le plus ? On ne risque pas de prendre de coup de soleil comme en snorkeling !

 

Mais j’ai assez parlé, place aux images !

Plus d’infos sur le PADI ? Visitez le site officiel !

 


Restez informé des nouveautés sur Manekitravel, abonnez-vous à la newsletter !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.